Les galles

Galle sur chêne 7

Souvent considérées à tort comme des fruits aux formes étranges ou une maladie, les galles sont en réalité des structures développées par la plante en réponse à la présence d’un parasite. En effet il existe de très nombreuses espèces d’insectes et d’acariens (généralement de petite taille, de l’ordre du millimètre) dont le cycle de vie nécessite une étroite relation avec une espèce végétale particulière : une fois les œufs pondus dans la feuille, le bourgeon, la fleur, la racine ou la tige, la plante va réagir et se mettre à produire une déformation structurée autour de la ponte. Cette protubérance servira de protection aux larves mais aussi de nourriture tout au long de leur développement.

Le résultat de cette transformation n’est pas le fruit du hasard : pour une espèce d’arthropode donnée pondant sur une espèce de végétal donnée, il en résultera une forme bien précise. Il est ainsi possible d’identifier les galles par leur simple observation, ce qui nous permet d’estimer aujourd’hui à au moins 1500 le nombre de galles différentes en France.

Voici un petit échantillon de quelques galles communes que l’on peut croiser en région parisienne lors de nos sorties en forêt :

 

Galles sur érable, dues à la présence de petits acariens.

Galles sur érable, dues à la présence de petits acariens (Aceria sp.)

 

Galles sur érable provoquées par Pediaspis aceris, petit hyménoptère

Galles sur érable provoquées par Pediaspis aceris, petit hyménoptère

 

Galles de Cynips quercusfolii (petit hyménoptère) sur feuille de chêne

Galles de Cynips quercusfolii (petit hyménoptère) sur feuille de chêne

 

Galles de Neuropterus numismalis (hyménoptère) sur feuille de chêne

Galles de Neuropterus numismalis (hyménoptère) sur feuille de chêne

 

Galles de Cynips quercusfolii et de Neuropterus numismalis

 

Galles sur chêne 4

Galle sur bourgeon de chêne liée à la présence d’un petit hyménoptère, Andricus foecundatrix

 

Galle sur fruit du chêne, due à la présence de l'hyménoptère Andricus quercuscalicis

Galle sur fruit du chêne, due à la présence de l’hyménoptère Andricus quercuscalicis

 

Galles sur feuille de tilleul, renfermant des colonies d'acariens Eriophyes tiliae

Galles sur feuille de tilleul, renfermant des colonies d’acariens Eriophyes tiliae

 

Galles de Didymomyia tiliacea (diptère) sur feuille de tilleul

Galles de Didymomyia tiliacea (diptère) sur feuille de tilleul

 

Galle à la base d'une feuille de châtaignier (hyménoptère Dryocosmus kuriphilus)

Galle à la base d’une feuille de châtaignier (hyménoptère Dryocosmus kuriphilus)

 

Galles de l'hyménoptère Pontania proxima sur feuille de saule

Galles de l’hyménoptère Pontania proxima sur feuille de saule

 

Galles de Diplolepsis rosae (hyménoptère) sur feuilles de rosier sauvage

Galles de Diplolepsis rosae (hyménoptère) sur feuilles de rosier sauvage

 

Galles sur les nervures d'une feuille d'ortie (diptère Cecidomyiidae ?)

Galles sur les nervures d’une feuille d’ortie (diptère Cecidomyiidae ?)

 

Galle sur tige de ronces (diptère Lasioptera rubi)

Galle sur tige de ronces (diptère Lasioptera rubi)

 

Galle sur tige de ronces (diptère Lasioptera rubi)

Galle sur tige de ronces (diptère Lasioptera rubi)

 

Galles sur folioles d'une Gesse (Fabacée) due à la présence d'un diptère, Anabremia bellevoyei

Galles sur folioles d’une Gesse (Fabacée) due à la présence d’un diptère, Anabremia bellevoyei

 

Galle sur fleur de Tanaisie, due à un diptère de la famille Cecidomyiidae

Galle sur fleur de Tanaisie, due à un diptère de la famille Cecidomyiidae

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>